Accueil » VRAI ou FAUX : Manger gras et sucré aggrave-t-il réellement l’acné ?

VRAI ou FAUX : Manger gras et sucré aggrave-t-il réellement l’acné ?

Picture of Enzo

Enzo

Coach Sportif

Plongeons dans le grand mystère de l’alimentation et de l’acné : le gras et le sucré seraient-ils les pires ennemis de notre peau ? Vrai ou faux, l’équation entre alimentation et boutons n’a pas fini de nous surprendre !

VRAI ou FAUX : Manger gras et sucré aggrave-t-il réellement l’acné ?

Selon certains dermatologues, manger gras et sucré peut en effet aggraver les poussées d’acné. Bien que l’alimentation ne soit pas la principale cause de l’acné, elle peut contribuer à son apparition. Le sucre et les mauvais gras favorisent l’hyper insulinémie et l’hyper séborrhée, qui sont les premiers signes de l’acné, caractérisés par une peau grasse et brillante.

Une étude menée sur des populations non occidentales de Papouasie Nouvelle Guinée a d’ailleurs montré que ces personnes, qui consomment principalement des aliments à faible indice glycémique tels que des fruits et des légumes, ont beaucoup moins d’acné que les populations occidentales.

Choisir le bon gras

Cependant, il est important de noter que cela ne signifie pas qu’il faut renoncer à tous les gras. La clé est de choisir les bons gras et d’éviter les gras saturés présents dans les fritures, les charcuteries et les aliments ultratransformés contenant également du sucre caché.

Il n’y a aucun problème à consommer les bons gras présents dans des poissons tels que le saumon. Ces gras sont bénéfiques pour la santé.

En revanche, il est moins connu que les produits laitiers, notamment les produits laitiers pauvres en graisse mais riches en oméga 6, peuvent également favoriser les poussées d’acné. Il est donc conseillé de les consommer avec modération et de les associer à des laits végétaux.

L’alimentation riche en céréales, légumineuses, fruits et légumes peut être un bon complément aux traitements antibiotiques locaux en cas d’acné modérée. Il n’est pas nécessaire de se lancer dans des régimes spécifiques ou d’exclure certains aliments de son alimentation pour éviter l’acné, mais surveiller son alimentation peut être un bon levier pour prolonger les bénéfices d’un traitement.

Table des matières