Accueil » Le régime méditerranéen : la clé pour vivre plus longtemps ? Découvrez de combien il diminue le risque de décès chez la femme !

Le régime méditerranéen : la clé pour vivre plus longtemps ? Découvrez de combien il diminue le risque de décès chez la femme !

Picture of Enzo

Enzo

Coach Sportif

Vous vous demandez si le régime méditerranéen pourrait être la clé pour vivre plus longtemps? Eh bien, les recherches suggèrent que oui! En particulier chez les femmes, ce régime apporte de nombreux bienfaits pour la santé, y compris une réduction significative du risque de décès.

Les études montrent que suivre le régime méditerranéen peut diminuer de manière importante les risques de décès chez les femmes. Les aliments riches en gras sains comme l’huile d’olive, les fruits, les légumes, les noix et les céréales complètes sont les piliers de ce régime.

En adoptant une alimentation inspirée du régime méditerranéen, il est possible de réduire les risques de maladies cardiovasculaires, de cancers et d’autres pathologies qui peuvent entraîner un décès prématuré.

Alors, si vous souhaitez prendre soin de votre santé et potentiellement vivre plus longtemps, pourquoi ne pas vous tourner vers le régime méditerranéen? Les bénéfices pourraient être bien plus importants que vous ne l’imaginez!

Le régime méditerranéen : une alimentation pour vivre plus longtemps

Le régime méditerranéen est souvent encensé pour ses bienfaits sur la santé, particulièrement sur le plan métabolique et cardiaque. Une nouvelle étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), révèle que ce régime alimentaire réduit de manière significative le risque de décès chez les femmes américaines.

Une réduction de 23 % du risque de mortalité toutes causes confondues

Cette étude a été réalisée par des chercheurs du Brigham and Women’s Hospital à Boston, aux États-Unis. Pendant 25 ans, ils ont suivi plus de 25 000 femmes initialement en bonne santé. En croisant les informations sur leurs régimes alimentaires et leur santé, ils ont constaté que les femmes suivant un régime méditerranéen avaient un risque de mortalité réduit de 23 % par rapport à la norme.

Les changements biologiques expliquant cette réduction du risque

Detailed analysis of insulin resistance improvement with Mediterranean diet influence on biomarkers.

Selon les scientifiques, cette réduction du risque de décès pourrait s’expliquer par des changements biologiques induits par le régime méditerranéen. En effet, ils ont constaté une association entre ce régime alimentaire et des modifications de certains biomarqueurs liés au métabolisme, à l’inflammation et à la résistance à l’insuline. Ces changements apportent des avantages substantiels à long terme pour la santé.

De petits changements alimentaires pour des avantages à long terme

Les chercheurs soulignent que le régime méditerranéen peut être adapté à différentes cultures et pays. Même de petits changements dans un régime alimentaire plus « traditionnel » peuvent déjà faire une différence pour la santé. Par exemple, l’utilisation d’huile d’olive pour la cuisson à la place du beurre ou de la margarine, ou pour assaisonner les salades estivales, est une façon simple d’intégrer les principes de ce régime.
Le régime méditerranéen privilégie également la consommation de fruits et légumes, de légumineuses, de céréales complètes, de noix, de protéines maigres comme le poulet et la dinde, d’œufs et de poissons gras tels que les sardines, le maquereau et le saumon. En revanche, il exclut la viande rouge et les produits ultratransformés qui sont trop gras et trop sucrés.

Une recommandation pour vivre plus longtemps

Selon le Dr Samia Mora, cardiologue et co-auteure de l’étude, suivre un régime méditerranéen pourrait réduire d’environ un quart le risque de décès sur plus de 25 ans, tant pour les cancers que pour les maladies cardiovasculaires, qui sont les principales causes de décès chez les femmes aux États-Unis et dans le monde. Ainsi, surveiller son alimentation et adopter les principes du régime méditerranéen peuvent contribuer à une meilleure espérance de vie.

Table des matières