Accueil » Hormones de bouturage : naturelles ou de synthèse ? Découvrez comment tirer le meilleur parti de ces substances pour des boutures réussies !

Hormones de bouturage : naturelles ou de synthèse ? Découvrez comment tirer le meilleur parti de ces substances pour des boutures réussies !

Picture of Enzo

Enzo

Coach Sportif

Amis jardiniers en herbe, prêts à faire pousser vos plantes préférées sans prise de tête ? Hormones de bouturage : naturelles ou de synthèse ? La réponse ici, dans un tourbillon de conseils pour des boutures pétillantes de réussite ! Accrochez-vous, ça va pousser ! 🌱 #HorticultureEnFête

Les hormones de bouturage : définition et utilité

Le bouturage est une méthode de multiplication végétale couramment utilisée. Pour augmenter les chances de réussite et favoriser la croissance des racines, l’utilisation d’hormones de bouturage est souvent recommandée. Ces substances, qu’elles soient naturelles ou de synthèse, ont pour avantage de favoriser la cicatrisation et de stimuler le développement des racines.

Hormones de bouturage : naturelles ou de synthèse ?

Les hormones de bouturage peuvent être naturelles ou de synthèse. Les hormones naturelles, telles que l’auxine présente naturellement dans les plantes, favorisent la croissance des racines et le développement de nouvelles radicelles. Les hormones de synthèse, quant à elles, sont créées artificiellement et peuvent être adaptées à différents types de bouturage.

Avantages des hormones naturelles de bouturage

Les hormones naturelles de bouturage sont fabriquées à partir de substances végétales ou de composés essentiels à la croissance des plantes. Elles sont souvent utilisables en agriculture biologique et favorisent la solidité et la croissance des plantes. Elles peuvent contenir des minéraux, des oligo-éléments et des extraits végétaux qui contribuent à la reprise des boutures.

Avantages des hormones de synthèse de bouturage

Historiquement, les hormones de bouturage de synthèse étaient utilisées pour leur polyvalence et leur adaptation à différents types de bouturage. Cependant, depuis 2019, leur vente est interdite pour les particuliers et depuis 2017 pour les collectivités ou établissements publics. Il n’est donc plus possible de les acheter ou de les utiliser sur notre territoire.

Comment utiliser les hormones de bouturage

Pour utiliser les hormones de bouturage de manière efficace, il est important de respecter les dosages indiqués par les fabricants. Une utilisation excessive peut avoir des conséquences néfastes sur la plante et entraîner des brûlures, des malformations ou la mort prématurée de la bouture. Il est recommandé de tremper l’extrémité coupée de la bouture dans l’hormone de bouturage pendant un temps spécifié.

Bouturage sans hormones : quelques conseils

Il est tout à fait possible de réussir des boutures sans l’utilisation d’hormones de bouturage. Quelques gestes simples peuvent favoriser la reprise naturelle des boutures. Il est essentiel de procéder au bouturage au bon moment, d’utiliser des outils de coupe désinfectés, de choisir des fragments de plantes sains et d’habiller les boutures en enlevant les fleurs et une partie du feuillage. Maintenir une humidité constante et réaliser les boutures à l’étouffée peuvent également augmenter les chances de réussite.
En conclusion, les hormones de bouturage, qu’elles soient naturelles ou de synthèse, peuvent être utilisées pour favoriser la croissance des racines et augmenter les chances de reprise des boutures. Cependant, il est possible de réussir des boutures sans l’utilisation d’hormones en suivant quelques conseils simples. À vous de choisir la méthode qui correspond le mieux à vos besoins et à vos valeurs en matière de jardinage.

Table des matières