Accueil » Envie de perdre du poids : pourquoi il faut arrêter de compter les calories selon une diététicienne-nutritionniste béarnaise !

Envie de perdre du poids : pourquoi il faut arrêter de compter les calories selon une diététicienne-nutritionniste béarnaise !

Picture of Enzo

Enzo

Coach Sportif

Les limites du comptage des calories pour perdre du poids

Lorsqu’on souhaite perdre du poids, il est courant de penser qu’il suffit de se mettre en déficit calorique, c’est-à-dire de consommer moins de calories que celles que l’on dépense. Cette approche, largement répandue, est pourtant dépassée et inefficace selon une diététicienne-nutritionniste béarnaise. Voici les raisons pour lesquelles il faut abandonner cette méthode :

  1. Les besoins énergétiques sont difficiles à évaluer : Ils varient selon des facteurs tels que le sexe, l’âge, la taille, le poids, la composition corporelle, l’activité physique, et même le microbiote de chaque personne. Il est donc impossible de définir précisément les besoins caloriques quotidiens d’une personne.
  2. Les besoins énergétiques fluctuent : L’organisme n’est pas une machine, et ses besoins énergétiques varient chaque jour en fonction de l’activité physique, de la température extérieure, du sommeil, et de l’équilibre hormonal.
  3. Le comptage des calories génère du stress : Cette obsession quotidienne peut même entraîner des troubles du comportement alimentaire tels que l’anorexie, la boulimie, ou l’hyperphagie.
  4. Toutes les calories ne se valent pas : Cette méthode ne prend pas en compte la qualité des aliments. Or, ce sont les nutriments contenus dans les aliments qui importent le plus. En effet, le corps a besoin de vitamines, de minéraux, d’acides aminés, d’acides gras et d’antioxydants pour fonctionner correctement. Les aliments ne peuvent donc pas être comparés uniquement en fonction de leur apport énergétique.
  5. L’organisme s’adapte aux restrictions caloriques : Si l’on réduit trop les apports alimentaires, le corps réduit sa dépense énergétique pour compenser cette restriction. L’organisme entre ainsi en mode veille, ce qui rend la perte de poids difficile.

La qualité des aliments avant tout

Pour perdre du poids de manière efficace et durable, il est préférable de se concentrer sur la qualité des aliments plutôt que de compter les calories. Voici quelques exemples qui montrent que la théorie du comptage des calories est invalide :

  • La distinction entre les types de graisses : Certaines graisses sont facilement stockées par l’organisme, tandis que d’autres, comme les oméga 3, peuvent aider à perdre du poids.
  • L’impact des protéines de mauvaise qualité : Les protéines de mauvaise qualité, riches en acides aminés ramifiés, favorisent le prédiabète et le syndrome métabolique.
  • L’index glycémique des glucides : Les glucides à index glycémique élevé favorisent la sécrétion d’insuline, cette hormone responsable du stockage des graisses. De plus, le fructose est facilement transformé en graisses.
  • L’influence de notre hygiène de vie quotidienne : Des facteurs tels que la qualité du sommeil, l’activité physique, le stress, peuvent influencer nos comportements alimentaires et entraîner une prise de poids, même sans changer notre alimentation.
  • L’effet des édulcorants et des perturbateurs endocriniens : La consommation régulière d’édulcorants peut entraîner une prise de poids, bien que ces substances ne contiennent aucune calorie. De plus, les perturbateurs endocriniens, présents dans les emballages, l’air, l’eau, ou les médicaments, peuvent perturber notre équilibre hormonal et causer une prise de poids.
  • L’impact des pathologies et des troubles fonctionnels : Certaines maladies et dysfonctionnements entraînent une prise de poids significative sans que l’équilibre alimentaire soit perturbé.
  • Le rôle du microbiote intestinal : Des études réalisées sur des souris ont démontré que le transfert du microbiote intestinal de souris obèses à des souris de poids normal peut entraîner une prise de poids, sans même modifier leur régime alimentaire.

Pour perdre du poids de manière saine et durable, il est donc conseillé de se focaliser sur la qualité des aliments consommés. L’idéal est d’éviter les aliments transformés et de privilégier les aliments naturels et non transformés. De plus, il est important d’adapter les quantités consommées à son activité physique et à sa faim, tout en se faisant plaisir de temps en temps.

Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans votre démarche de perte de poids, n’hésitez pas à consulter une diététicienne-nutritionniste compétente, telle qu’Anaïs Taqourt, basée à Morlaàs. Vous pouvez la contacter au 06 83 65 52 09 ou visiter son site web www.dieteticiennenutritionniste-pau.fr. Retrouvez également des conseils et des informations sur sa page Facebook « Anais Taqourt ».

Table des matières